• Agence-riseup

FREIA présente son premier single "Call My Name"


Découvrez la chanteuse FREIA et son premier single « Call My Name », mélange de pop, électro et sonorités tribales

D’où vient-elle ? D’orient, d’occident, d’Amérique latine ou d’ailleurs, peu importe… Freia a passé son enfance entre les vibes underground des grandes capitales et les accents plus bohémiens de la campagne, une dualité qui se ressent dans sa musique et qu’elle parvient merveilleusement à illustrer en images. Audacieuse, edgy, d’une fraiche spontanéité, Freia mélange, avec une singularité particulière, la pop, l’électro, les sonorités tribales. Visuellement, imaginez le fruit d’une collaboration entre les artistes Jeff Koons, C215 et Enki Bilal au milieu du festival Burning Man. La nature s’entrechoque à l’urbain, le pop art s’encanaille avec le street art post apocalyptique, l’ethnique flirt avec l’univers manga.

Sous sa carapace faite de confiance et de témérité, tourbillonnent tous ces sentiments nourris de déceptions de promesses non tenues. Freia, avance sans peur, révèle ses émotions à fleur de peau via des textes qu’elle écrit, parfois très directes, parfois plus délicats. Son souhait est d’inspirer les gens à être courageux et indépendants, tout en étant sensibles et doux, en montrant qu’on peut dévoiler ses émotions avec fierté.

Chanter ? Elle le fait depuis son plus jeune âge, inutile de passer en revue tous les tremplins locaux et émissions de talents auxquelles elle a participé, le tournant intervient lorsqu’elle rencontre son producteur et co-compositeur, Quba (DJ-producteur de son état). Telle cette petite voix dans sa tête, il l’encourage, comme un meilleur ami, tout en gardant un œil extrêmement critique sur son travail. Cette confiance bâtie ensemble au cours de leur six années de collaboration acharnée, à travailler presque tous les jours en studio, leur a permis de tisser des liens forts et de libérer la plume de Freia avec des chansons qui lui trottaient dans la tête depuis des années. Plusieurs titres sortent de manière autoproduite, les derniers se retrouvent même en tête de l’indie charts en Chine, chance, hasard, les deux ? Qui sait ? Mais, elle n’en restera pas là. Suivent rapidement une tournée en Chine et à Taïwan, une prestation pour la première édition de l’Electric Zoo Festival, un titre synchronisé sur “Roadies”, la dernière série TV de JJ Abrams et Cameron Crowe.

Ses clips home made postés sur Youtube dépassent rapidement les centaines de milliers de vues, sa voix singulière attire l’attention d’autres artistes comme Kungs, qui lui propose de venir poser sur le titre « Bangalor Streets » de son album « Layers ».


5 vues0 commentaire