• Angèle HB

MESHELL NDEGEOCELLO présente son nouvel album "VENTRILOQUISM"


Certains albums sont des témoignages, des confessions; et d'autres sont des échappées. D'un point du vue musical, Ventriloquism présente toutes les caractéristiques de l'oeuvre de Meshell Ndegeocello: luxuriante, dans la recherche constante, subversive et sublime. Comme toujours, la chanteuse rend hommage à ses influences variées, entremêlées dans ces onze reprises.

« Très tôt dans ma carrière, on m'a demandé de faire encore et encore le même genre d'albums ; et lorsque je me suis éloignée de cette ligne, j’ai perdu tout soutien. Il y a peu de diversité au sein des genres musicaux, qui se ghettoïsent eux-mêmes, et j'aime l'idée de transformer les grands succès que j'ai aimés en quelque chose d’un peu moins familier. C'était l'occasion de rendre un hommage un peu différent ». Après sa récente collaboration avec les soeurs Ibeyi pour leur album Ash, Meshell Ndegeocello revient avec Tender Love, le premier single de Ventriloquism. Elle dit d'ailleurs à son propos: "J'ai toujours vu Tender Love comme une chanson intemporelle et adulée. Ce que j'aime vraiment dans cette chanson, c'est que les gens l'aiment à travers les générations. J'étais en train d'écouter Harvest de Neil Young au moment où nous enregistrions l'album et il me semblait bon de réviser un classique en l'entremêlant à un autre."

Enfin, la pochette qu’elle a choisie pour l’album - un V graphique et un M caché -, en suggère le contenu : une œuvre symbolique et sexy qui rappelle le langage protestataire de l'époque dont sont issues ces chansons.

Meshell Ndegeocello dévoile sa version de Waterfalls, l'un des grands standards deTLC. Le clip, tourné en Islande par Damani Baker, est le fruit d'une collaboration avec le Programme d'études et de formation de l'Université des Nations Unies en matière d'égalité entre les genres. Damani explique: "Je voulais raconter une histoire de résilience et de fragilité. La résilience des personnes déplacées, qui ne sont pas chez elles, qui cherchent la promesse élémentaire de la dignité humaine et de l'espoir. Et je voulais célébrer les personnes noires qui ouvrent la voie, célébrer la façon dont notre marginalité et notre lutte nous offrent une perspective unique dans cette époque où tant de gens se retrouvent en marge de notre économie, de nos systèmes politiques et de notre habitat. Nous avons tourné en Islande où la terre fondait littéralement sous nos pieds, et où le paysage étrange et désertique requiert toute notre imagination alors que nous nous efforçons tous ensemble de déterminer où nous irons ensuite." Meshell Ndegeocello, quant à elle, n'a pas choisi par hasard de s'entourer du réalisateur: "J'adore Damani et son travail et je savais qu'il créerait quelque chose avec à la fois du poids et de l'air, quelque chose qui reflète à la fois la lourdeur de coeur et la persévérance de l'espoir. C'est ce que cette chanson me fait ressentir."

FACEBOOK | TWITTER


8 vues0 commentaire