• Dooweet Agency

VARSOVIE présente son nouveau single "Le Lac"


C'est à l'origine un exercice autour de la notion de blackout et le cheminement d'une nuit inquiétante et étrange, entre perte de mémoire, angoisse et excitation. Il y a aussi en fond le sentiment d'une relation, d'un duo, d'un couple, de circonstance ou pas – une personne s'adresse à une autre tout le long du morceau (directement ou en pensée, peu importe) semble à la fois perdre pied et entraîner l'autre dans sa chute, au point que l'on ne sache pas s'il s'agit d'une affaire criminelle, d'une histoire d'amour, de sexe ou d'un mélange de tout ça. Une fuite en avant plus ou moins volontaire, donc, marquée par les éléments liquides et l'impossibilité de faire marche arrière. En bref, le morceau a le goût d'une relation toxique, violente, en forme de spirale et dans laquelle on peut trouver son compte tout ayant conscience de s'enfoncer, de se perdre. Musicalement, le morceau suit tout ça dans le vertige, la tension et l'urgence du jeu, avec le ralentissement final en forme de lâcher prise, d'abdication, de noyade.

VARSOVIE est un groupe de rock / post-punk formé en 2005, à Grenoble, par Arnault Destal (batterie, textes, musique, arrangements) et Grégory Catherina (chant, guitare, musique).

Dans la deuxième partie des années 90, Arnault Destal fut le co-fondateur du groupe de black-metal avant-gardiste Forbidden Site – Grégory Catherina fut le second guitariste sur le dernier album du groupe.

Si le poste de bassiste a été assuré par une dizaine d'intervenants depuis les débuts (membres officiels ou non) et que les morceaux restent l'œuvre exclusive du duo fondateur, Varsovie n'en reste pas moins un trio sur scène.

Après une démo en 2005 qui leur permet de décrocher des dates en France, Varsovie sort le EP "Neuf Millimètres" en 2006 et commence à tourner hors frontières, avec notamment le Drop Dead Festival à Prague, le Crimson Night à Münster ou encore le Creeper Fest à Vilnius.

Début 2010, sort l'album "État Civil", sur Infrastition Records, enregistré au Drudenhaus Studio (Bretagne). Le groupe continue à jouer fréquemment en Europe, de l'Estonie à l'Italie, en passant par la Roumanie et l'Angleterre, et sort dans la foulée une reprise remarquée de Siekiera, un groupe emblématique de la scène post-punk polonaise des années 80.

Toujours sur la même ligne, en 2015, le groupe sort son deuxième album "L'Heure et la Trajectoire", de nouveau enregistré au Drudenhaus studio, sur Infrastition Records et Those Opposed Records. Le groupe compte désormais plus d'une centaine de dates sur différentes scènes européennes – sans aide extérieure autre que le bouche-à-oreille et des requêtes spontanées d'organisateurs.

Début 2017, Varsovie sort le clip officiel de "Lydia Litvak", tourné en Lituanie par Rytis Titas, et signe dans la foulée avec Sundust Records, avant d'enregistrer en automne le troisième album "Coups et Blessures", de nouveau au Drudenhaus studio.

Entre rock sombre et post-punk, toujours sur des textes en français et une ligne à la fois nerveuse et mélancolique, ces neuf nouveaux titres continuent de reformuler les vertiges de l'époque à travers certaines figures singulières, en écho à des crises historiques ou intimes ayant laissé des traces.

Aucun message à transmettre, sinon tenter de redonner un sens avec les armes à disposition.

Troisième album de VARSOVIE, "Coups et blessures" a été enregistré pendant l'automne 2017 au Drudenhaus Studio (Bretagne), après avoir signé la même année sur SUNDUST RECORDS. Il fait suite aux albums "L'Heure et la Trajectoire" (2015) et "État Civil"(2010) – Infrastition / Those Opposed Records – ainsi qu'à l'EP "Neuf Millimètres" (2006) et à une centaine de dates à travers l'Europe.

Entre rock et post-punk, toujours sur des textes en français et une ligne à la fois nerveuse et mélancolique, ces 9 nouveaux titres continuent de reformuler les vertiges de l'époque à travers certaines figures singulières, en écho à des crises historiques ou intimes ayant laissé des traces.

FACEBOOK


4 vues0 commentaire