top of page
  • Photo du rĂ©dacteurNEW KG

🏱 Black Crystal tient le "Bñtiment"


Black Crystal


Nouveau clip "BĂątiment"


Fraßchement signé au sein de l'écurie WATI-B, le duo Black Crystal composé de AK et Dr Boog, a de beaux jours devant lui. Les galÚres de la rue et une passion commune pour la musique suffisent à sceller leur solide amitié. En si bon chemin, les aléas les rattrapent : AK est incarcéré à Fresnes mais les deux accolytes réussissent toutefois l'exploit de continuer à produire de la musique. Leur premier single, "Bùtiment" voit le jour et marque le début d'une riche et sincÚre aventure musicale. Un clip réalisé par Leo Mazzoni qui rend fidÚlement compte de l'esprit Black Crystal : la rue, la vraie.



Aujourd’hui galvaudĂ©e voire vidĂ©e de son sens l’expression “La rue, la vraie” reprend avec Black Crystal toute sa signification. De leur premiĂšre rencontre aux embĂ»ches auxquelles ils ont du faire face, la rue est Ă  la fois le socle et le fil rouge de leur histoire.


Leur socle, c’est le Bois l’AbbĂ©, la citĂ© de Champigny-Sur-Marne d’oĂč AK 47 et Dr. Boog - les deux membres du tandem - sont originaires. Aujourd’hui signĂ© sur le label Wati B, les 2 compĂšres dĂ©voilent enfin leur carte de visite, Deux issues, un projet unique enregistrĂ© entre le studio et la prison, reflet d’un vĂ©cu Ă  toute Ă©preuve.


C’est dans leur citĂ© au Bois l’AbbĂ© - qu’ils appellent communĂ©ment leur “jungle” - que se fait leur premiĂšre rencontre. Dr. Boog a 11 ans et dĂ©jĂ  les deux pieds dans la rue : “Y'a un mec qui me file un tarpĂ©, il me dit d’aller tirer sur quelqu’un. Je suis cagoulĂ©. Quand je m’apprĂȘte Ă  le faire, j’entends un grand crier mon nom”. Finalement, Boog se stoppe.


Quelques temps aprĂšs, ce mĂȘme grand le prend en main et l’emmĂšne en studio. LĂ , il tombe sur AK, 11 ans aussi mais dĂ©jĂ  Ă  la tĂȘte d’un groupe de rap. Si faire du rap Ă©tait mal venu dans la famille de Dr. Boog, AK, lui, a pu compter sur ses grands frĂšres pour se forger une culture hip-hop et Ă©veiller en lui sa passion pour la musique. IntriguĂ©, le Doc rejoint Ghetto Soldats, la premiĂšre bouture du groupe et c’est AK qui prend alors en main sa formation et lui apprend Ă  poser sa voix sur l’instru. Un grand du quartier, John, forge aussi l’identitĂ© du jeune groupe autour d’un rap Ă  message : “Il nous faisait Ă©crire tout ce qu’on ne vivait pas, des thĂšmes loin de la bicrave. Il nous faisait chanter des parties de livres. Avec lui, on rĂ©pĂ©tait nos morceaux pendant 2 semaines avant de les enregistrer”.


Aux portes de l’adolescence, Dr. Boog et AK 47 s’éloignent peu Ă  peu des micros. La rue et la nĂ©cessitĂ© prennent le pas sur leur passion. “C’était la misĂšre. La rue, ça commence au moment oĂč tu n’as plus envie de demander”. À 16 ans, AK se fait serrer et est envoyĂ© Ă  Marseille en placement pendant 6 mois.


Comme le destin de nombreux jeunes de quartier, celui des 2 compĂšres auraient pu basculer dans un cercle infernal. Mais les 2 frĂšres n’abandonnent pas et resserrent les rangs autour d’une formation en binĂŽme. PosĂ© sur les bancs du lycĂ©e, Boog tombe sur un stylo, un Crystal Medium Black. De lĂ  naĂźt Black Crystal, le nom ainsi que la formation dĂ©finitive du groupe.


Nous sommes en 2012, l’heure est à la trap, un style qui respire l’asphalte et qui va bousculer la musique des 2 rappeurs. “Les gens perçaient en racontant ce qu’on vivait nous. Il y a beaucoup de rappeurs qu’on connaüt en dehors de la musique qui ne sont pas ce qu’ils racontent dans leur texte”.


InspirĂ©s par Chief Keef, Lil Durk ou encore Fredo Santana, les 2 Mc’s crĂ©ent un rap Ă  leur image, un rap de rue, leur rue, celle avec des principes mais aussi avec des cicatrices. AK confirme son appĂ©tence pour le kickage et le dĂ©bit tandis que Dr. Boog se pose en scientifique, adepte de prĂ©cision dans le flow mais aussi d’expĂ©rimentations plus mĂ©lodieuses.


2018 marquera un tournant Ă  la fois dans la carriĂšre mais surtout dans la vie du groupe. Les alĂ©as de la vie de rue les rattrapent : AK est arrĂȘtĂ© pour possession d’hĂ©roĂŻne, une saisie record de 10 Kg qui fait la une des journaux. Il est condamnĂ© pour trafic de stupĂ©fiants Ă  6 ans en appel. Au- delĂ  du choc, le coup d’arrĂȘt est brutal pour le groupe. “Au dĂ©but, je pensais pas Ă  la musique. Je pensais arrĂȘter”, confie AK tandis que de son cĂŽtĂ©, Dr. Boog semble lui aussi tout aussi dĂ©boussolĂ© : “J’avais un seum sur des annĂ©es qu’on allait perdre, un seum sur les flics".


IncarcĂ©rĂ© Ă  Fresnes, AK 47 reprend malgrĂ© tout goĂ»t Ă  la musique. Il recommence Ă  Ă©crire. De l’autre cĂŽtĂ©, les choses s’accĂ©lĂšrent aussi pour son binĂŽme. ContactĂ© par Sony pour signer, Boog et Dom, le manageur du groupe, dĂ©cident de se lancer Ă  fond dans l’aventure mais pas sans son partenaire.




Omax6mum

28 vues0 commentaire

ÎŁÏ‡ÏŒÎ»Îčα


bottom of page