• NEW KG

Olivier Besancenot dans le nouveau clip de rap de Sidi Wacho : "Que de l'amour"


SIDI WACHO feat. OLIVIER BESANCENOT

-- QUE DE L'AMOUR --



Un nouveau titre puissant et profond, extrait de l'album Elegancia Popular. Un hymne à l’amour des luttes, avec en invité de marque un Olivier Besancenot à la rime tranchante et engagée.



Ils veulent la guerre, nous on a que de l'amour

Vas-y bloque ta frontière, et ouais tire la ta barrière

Tu stoppes les réfugiés et le pire c'est que t'es fier

La fraude fiscale passe au travers et cent milliards, ca fait cher

Pas de visa sans contact, demande aux milliardaires

Bienvenue, welcome aux devises étrangères

Pour circuler libremementt mieux vaut être homme d'affaire

Tu crires "migrants illicites" quand la finance prend ton fric

Tu crois qu'il y a trop d'immigrés, ah ouais bah moi qu'il y a trop de racistes

Compte pas sur moi pour m'excuser d'être antifasciste

Compte pas sur moi pour oublier le nom de Clément Méric

Saidou tu parles que d'amour, eux que du voile et de Zemmour

C'est le bourbier, le grand retour des vautours.


 

NOUVEL ALBUM

ELEGANCIA POPULAR



Ils sont originaires de Valparaíso, de Roubaix, de Lima et de Barbès, mais ils revendiquent être partout chez eux ! Nomade et rebelle, la caravane Sidi Wacho s’installe bruyamment et nous propose tout simplement de retourner la planète et de monter le volume pour que la fiesta soit plus belle. Dans une ambiance cumbia, hip hop et balkan, le crew composé de deux MC's, un trompettiste, un accordéoniste et un percussionniste mixe avec insolence les sonorités et les dialectes et nous rappelle évidemment que “la lucha sigue”.


Après deux albums, "Libre" (2016) et “Bordeliko” (2018), et des centaines de concerts à travers le monde, Sidi Wacho revient en 2020 avec une nouvelle galette baptisée “Elegancia Popular”, un album sans aucun doute inspiré par les contestations sociales qui secouent les grandes capitales. “Santiago qui s'enflamme, Alger phénoménal, la calle de Panam”, leurs textes engagés rendent hommage à celles et ceux et qui luttent pour leur émancipation. Festif, coloré et à la fois enragé, dans ce troisième disque, on chronique, on critique et on chante fièrement la révolution, l’espoir, l’amour et on refuse définitivement les codes dominants pour faire honneur à l’élégance populaire de la classe ouvrière. Si notre époque a une bande son, elle s’appelle Sidi Wacho.



SITE WEB - FACEBOOK - INSTAGRAM

JULIEN OLIBA | MATHPROMO

25 vues0 commentaire