top of page
  • Photo du rédacteurNEW KG

Samuel STROUK présente son nouvel album "Nouveaux Mondes"


SAMUEL STROUK


NOUVEL ALBUM « NOUVEAUX MONDES »




Eriger des ponts pour abattre des chapelles, casser les codes, les formules récurrentes, redessiner la mappemonde musicale… tel est le fil rouge du nouvel album du guitariste SAMUEL STROUK : « Nouveaux mondes »

Artiste prolifique et compositeur vagabond, Samuel Strouk ne cesse d’explorer de nouveaux horizons. Après avoir navigué entre les cordes chaleureuses du gipsy-jazz (avec le Caravan Quartet), les percussions ensoleillées des musiques cubaines (sur le disque CarHabana) et dans les sons hybrides des musiques écrites et improvisées (avec ses frères d’âmes Vincent Peirani et Diego Imbert), c’est aujourd’hui dans une contrée encore jamais visitée que l’artiste nous entraine.

Un voyage dans un entre-deux mondes qui fait cohabiter les modes de jeu de la musique classique, contemporaine et du jazz. Un nouveau territoire où l’écriture fait face à l’improvisation, où solfège et tradition orale se tutoient avec harmonie et où un certain académisme valse avec un soi-disant anarchisme.

Sur son nouvel opus « Nouveaux mondes » à paraître aujourd’hui chez Well Done Simone, le guitariste confronte ainsi quatuor à cordes (le prometteur Quatuor Elmire) et section jazz (avec le bassiste Guillaume Marin et du batteur Damien Françon) dans la plus belle alchimie.



Le clip de « Proxima Centaury » est une immersion dans l’atelier du compositeur, un plongeon littéral dans son imaginaire. Il met en scène Samuel Strouk et donne à voir une phase créative du musicien. Par une rencontre entre trois mondes surréalistes conçus en images de synthèse, le film souligne les différentes facettes du single, les croisements entre jazz, musique contemporaine et musique actuelle.

Ces mondes fantasmés que tout oppose sont le symbole d'une certaine architecture musicale. Reflets de l’imagination du compositeur, ils décrivent un avenir proche dans lequel ne pouvant plus survivre à l’urbanisation étouffante nous serions guidés par une nature gigantesque et mystique qui nous montrerait le chemin… vers des « Nouveaux Mondes ».




Ephelide

5 vues0 commentaire

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page