top of page
  • Photo du rédacteurNEW KG

Thérèse présente son nouveau clip "Mala Diva"


Thérèse


Nouveau clip "Mala Diva"



Deux mois après une frénétique rentrée rythmée par la sortie du titre « Jealous », Thérèse nous invite à ralentir avec elle et nous blottir dans son dernier single intime et intimiste « Mala Diva ». Une ballade enveloppante, installée sur un beat pop/R&B mélancolique épuré et de subtiles envolées orientales lumineuses (Kengo Saito au sitar). Un titre co-composé et produit par Adam Carpels, co-realisé et mixé par Alexandre Zuliani et masterisé par Benjamin Joubert.

Ce morceau traite avec pudeur et lucidité du thème tabou de la maladie , sa maladie, longtemps gardée secrète - qu’elle a personnifiée en créant cette « Mala Diva » (« Mauvaise Diva »). Une façon de l’humaniser autant que de la mettre à distance, soulignant la complexe relation d’un individu à sa maladie. Choc, curiosité, peur, colère, effondrement, déni, apprivoisement, acceptation, et même, appréciation - signe et forme indéniable de guérison.

Par cette chanson très personnelle, Thérèse témoigne de son apprentissage universel. Elle sublime sa maladie pour en faire un message d’espoir, rappelant que c’est derrière nos plus grandes vulnérabilités que résident souvent nos plus belles ressources.

Loin du pathos, « Mala Diva » rappelle l’urgente nécessité de conscientiser le moment présent et de le remettre au cœur de nos choix de vie. Une invitation à se (re)centrer sur soi, à prendre le temps, du recul et pourquoi pas, un peu de hauteur dans cette période tourmentée.



Une narration lente et dépouillée pour mieux laisser place à l’émotion et au propos. Tourné de nuit, à huis clos, dans son 35m2, ce film nous plonge dans l’intimité de l’artiste, révélant une autre facette de Thérèse – sans faux ongles ni paillettes - en écho au corps forcément mis à nu par la maladie.


 

Electron pailleté, carrefour social agité.

Musicienne, styliste, modèle et militante, Thérèse tatoue dans le réel son conte des mille et une vies. Femme-arc-en-ciel, elle se déploie entre la pluie et le beau temps. Colorée et insaisissable, nuancée et sans limite. A l’image de son parcours, sa musique est libre, engagée, métissée, populaire et exigeante.

Styliste depuis 2019, elle collabore avec différent.e.s musicien.ne.s, marques et formations.

En parallèle de la mode, elle s’intéresse à voix haute à la question de la Liberté et du vivre ensemble, à travers les thèmes du féminisme inclusif, de l’identité culturelle ou sexuelle et du concept « d’individuation ». En témoignent ses nombreuses prises de parole dans les médias / podcasts ou événements militants / grand public ou dans des centres culturels et écoles. Avec le souci de rendre le savoir accessible et la réflexion commune. Son engagement se lit, s’écoute et se regarde.

Une artiste qui s'obstine à toucher le cœur et le corps, pour faire bouger la tête. Et vice versa.




Ephelide


14 vues0 commentaire

Comments


bottom of page