FOCUS
Julien FERRIER

Comédien

 

 

Je suis Julien Ferrier, j'ai 25 ans et je suis comédien dans une troupe de théâtre.

 

Tout a commencé en 2006, par le pari fou d'un professeur de français voulant me faire découvrir le théâtre dans son club de lycéens. Ce prof de français, que tout le monde jugeait strict, exigeant, dur, ce Mr Bellucci...

Je n'étais pas super emballé, puis je me suis laissé prêter au jeu et finalement, j'ai adoré ça !

 

Deux ans plus tard, le BAC en poche, Mr Bellucci me propose de rejoindre une troupe de théâtre amateur,

à la Chapelle Saint Mesmin dont il fait partie, le Théâtre de la Rive.

C'est au sein de cette troupe que j'ai découvert le vrai théâtre, le dur travail de préparation, le stress avant de monter sur scène et l'immense joie qui s'en suit. J'y ai aussi découvert une vraie famille, des personnes avec qui j'ai partagé des choses uniques et qui m'ont toujours soutenu. Mais j'ai surtout découvert la vraie personnalité de ce professeur de français qui m'avait poussé à avancer depuis le début. Ce Mr Bellucci, que j’appelais maintenant Franck et avec qui est né une vraie amitié et surtout, une vraie complicité.

 

C'est en 2012 que ma vie théâtrale a pris un vrai virage.

Quand Franck me propose de rejoindre sa troupe qu'il avait créé l'année précédente pour monter une pièce qu'il venait d'écrire. Mon premier rôle principal, que Franck avait écrit pour moi, il m'avait donné sa confiance. C'est ainsi qu'en avril 2013, j'ai joué pour la première fois L'Autre dans une très belle salle d'Ingré. Nous avons reçu de très bons retours des spectateurs et nous l'avons joué huit fois !

Nous avons même eu la chance d'avoir un reportage réalisé par France 3 : REPORTAGE

 

C'était parti, depuis ce jour avec Franck, nous sommes devenus inséparables.

En 2014 nous avons joué Six heures au plus tard qui a rencontré le même succès que L'Autre.

 

Cette année, en avril 2015 nous avons joué Oui, pièce d'un tout autre genre, un "drame psychologique" au texte d’une incroyable force et d’une touchante universalité. Dans cette pièce je joue le rôle d'un ancien S.A., un nazi enfermé avec un juif et condamné à mort. Pour survivre, les allemands imposent aux prisonniers de s’entre tuer, le vainqueur ayant la vie sauve. Ce personnage dur et sombre m'a énormément marqué et m'a permis de découvrir et travailler les facettes obscures de la nature humaine. Cette pièce a convaincu, touché et poussé les spectateurs à la réflexion. Nous avons beaucoup de perspectives pour rejouer Oui sur la région et ses alentours.

 

Le théâtre fait maintenant partie intégrante de ma vie depuis presque dix ans et je ne conçois pas un seul instant vivre sans. Pour moi c'est une façon d'échapper à la routine, à la "vraie vie" comme j'ai tendance à penser. Mais ça me permet surtout de toujours persévérer, de me dépasser. J'ai également eu la chance de rencontrer Franck Bellucci, mon mentor, qui a toujours cru en moi et à qui je dois toute cette évolution.

 

Pour nous suivre et ne rien rater de l'actualité de la Compagnie de l'Encre, aimez notre page facebook officielle et suivez notre site internet

 

 

 

 

 

 

Copyright NEW-KG 2015